Comment faire confiance à Dieu ?

Sammantha Thom 02 septembre 2021 - 9 min
Comment faire confiance à Dieu ?

L’évangile de Marc, au chapitre 10, nous raconte l’histoire d’un homme riche qui s’est jeté à genoux aux pieds de Jésus, le suppliant de lui dire comment obtenir la vie éternelle. Jésus lui a alors répondu de respecter tous les [dix] commandements (Ex 20.3-17). L’homme a répliqué qu’il les observait déjà depuis sa jeunesse ; une réponse un peu orgueilleuse de sa part qui a probablement fait sourire Jésus. Ce dernier lui a donc demandé de vendre tous ses biens et de donner l’argent aux pauvres, en échange d’un trésor plus grand au ciel. Le coût du sacrifice que le Seigneur demandait à cet homme riche était trop élevé pour lui. Son visage s’est assombri et il a quitté Jésus.

Cette histoire est souvent utilisée, et avec légitimité, pour rappeler aux chrétiens que les richesses du monde sont vaines et peuvent devenir des idoles dans nos vies. Il ne faut donc qu’aucun amour de l’argent ne soit trouvé en nous. Certains iront même jusqu’à dire que le chrétien doit faire vœu de pauvreté. Cependant, nous trouvons dans ce passage, un enseignement tout aussi important que celui sur l’amour de l’argent : un enseignement sur la confiance en Dieu.

Que signifie faire confiance à Dieu ?

La confiance est un sentiment de sécurité, d’assurance et d’espérance ferme qui te pousse à te fier à quelqu’un, à t’en remettre à lui, à compter sur lui. Parmi les antonymes de la confiance, l’on retrouve : la crainte, le doute, la méfiance, la suspicion et même l’anxiété.

L’homme riche s’est approché de Jésus et a fait preuve d’humilité en se mettant à genoux devant lui, parce qu’il voulait obtenir la vie éternelle. Il ne s’est pas rendu au Temple, il n’a pas rencontré les pharisiens, les scribes ou autres docteurs de la loi, il ne s’est pas demandé si ses richesses garantiraient son billet pour le ciel ; mais il est allé devant le Fils de Dieu, parce qu’il avait foi que lui seul pouvait lui dire comment entrer au paradis. Il croyait que Jésus avait la puissance et l’autorité de le sauver, ou au moins de lui dire quoi faire pour l’être. Son problème n’était donc pas un manque de foi en tant que tel.

Toutefois, lorsque le Seigneur lui a demandé de vendre ses biens et lui a promis une récompense plus grande au ciel, cet homme n’a pas fait confiance à Jésus. En effet, il était immensément riche et il n’était pas convaincu que Jésus pût lui donner plus de richesses que celles qu’ils possédaient déjà. Probablement qu’il se disait en lui-même : « La vie éternelle ? Oui, bien sûr. Jésus est spirituel, c’est son domaine. Des richesses ? Non, Jésus n’est pas banquier donc je ne lui confierai pas mon portefeuille. En plus, son premier conseil est de m’appauvrir ; alors non merci ». Et puisqu’il ne sert à rien de marcher avec une personne en qui nous n’avons pas confiance, cet homme n’a pas suivi Jésus. Qui sait quelle autre « folie » Jésus lui aurait demandée ensuite ?

Comment faire confiance à Dieu ?

Si toi aussi, comme cet homme riche, tu as du mal à remettre à Dieu tes biens matériels, ton cœur ou tes relations ; s’il est difficile pour toi de lui confier autre chose que ta spiritualité et ta vie éternelle, voici quelques conseils qui t’aideront à te fier à lui.

1. Apprends à connaitre Dieu

Il est impossible de faire réellement confiance à une personne que tu ne connais pas. Autant tu ne prêterais pas d’argent à un inconnu dans la rue, parce que tu n’as aucune garantie qu’il te rembourserait, autant tu ne peux pas bâtir une relation de confiance avec Dieu si tu ne le connais pas. Aussi, cherche à connaitre qui est Dieu. Épluche son CV. Qu’a-t-il fait dans le passé ? Que disent les personnes qui l’ont côtoyé ? Quelle autorité possède-t-il pour tenir parole ?

Nombres 23.19 dit que Dieu n’est ni un homme pour mentir, ni un fils de l’homme pour se repentir ; ce qu’il a dit, il le fera. Psaumes 33.4 déclare que « la parole de l’Éternel est droite, et toutes ses œuvres s’accomplissent avec fidélité. » Plonge-toi dans les Écritures et note non seulement tout ce qui est dit sur Dieu et sa fidélité, mais aussi toutes les fois où des hommes et des femmes ont eu raison de lui faire confiance (la liste est longue, prends ton temps !).

Parfaites sont les voies que Dieu prescrit, la parole de l’Éternel est éprouvée. Ceux qui le prennent pour refuge trouvent en lui un bouclier. Qui est Dieu, sinon l’Éternel ? Qui est un roc ? C’est notre Dieu !
Psaumes 18.31-32

2. Confesse ton manque de confiance et ton incrédulité

Toute relation de confiance doit avoir pour fondement la vérité. Tu ne pourras pas te fier à Dieu si tu n’es pas vrai avec lui et si tu lui caches l’état réel de ton cœur (qu’il voit clairement de toutes les façons). Prie et confesse à Dieu que tu as du mal à croire qu’il te fera du bien. Là, dans le lieu secret, reconnais tes limites et crie à Dieu de te venir en aide ; comme l’a fait ce père désespéré dans Marc 9, qui priait que Jésus guérisse son enfant, mais n’y croyait pas totalement. Il a été sincère avec le Seigneur et lui a dit : « Je crois, mais aide-moi, car je manque de foi ! »

Le jour où j’ai peur, je mets ma confiance en toi.
Psaumes 56.4

3. Pardonne à ceux qui ont trahi ta confiance

Mettre sa confiance en Dieu peut s’avérer particulièrement difficile lorsqu’on a déjà été trahi ou trompé dans le passé. C’est doublement pénible si l’on blâme Dieu pour ce qui nous est arrivé. Comment croire en un Dieu bon et bienveillant qui a formé sur nous des projets de paix et non de malheur, mais « a laissé » que nous soyons victimes de violences physiques, sexuelles ou d’autres sortes d’abus ?

La première chose qu’il faut réaliser est que Dieu n’est pas responsable du mal que tu as subi. Si tu as diligemment appliqué notre premier conseil, tu dois t’être rendu compte que c’est le diable qui vole, égorge et détruit (Jn 10.10). C’est lui qui est à l’origine du mal. En revanche, Dieu est celui qui sauve et restaure (Job 42.10). Le mal qui t’a été fait t’a été causé par le diable qui n’a fait qu’utiliser les peurs, les insécurités et les vices des autres pour te blesser. Dieu, lui, t’a gardé jusqu’à ce jour. Il n’a pas permis que tu meures et il n’a pas permis qu’on te vole ta destinée. Elle est encore là, tracée pour toi si tu veux la saisir.

Outre décharger Dieu des accusations fausses que tu as portées contre lui, il va falloir que tu pardonnes à ceux qui t’ont blessé et que tu relâches toute colère, toute haine, toute amertume, tout ressentiment et toute déception que ces relations ont produits en toi. Si tu ne le fais pas, tu ne seras pas en mesure de réellement te confier à Dieu ni de recevoir son pardon pour tes fautes.

Ne vous posez pas en juges d’autrui, et vous ne serez pas vous-mêmes jugés. Gardez-vous de condamner les autres, et, à votre tour, vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez vous-mêmes pardonnés.
Luc 6.37

4. Recherche ce que Dieu ressent pour toi

Le sentiment de sécurité que Dieu souhaite que tu éprouves en t’approchant de lui doit être alimenté par l’amour qu’il a pour toi. Pas l’amour imparfait du monde, mais l’amour parfait de Dieu : l’amour patient, plein de bonté, qui n’est pas envieux, ne cherche pas à se faire valoir, ne s’enfle pas d’orgueil, ne fait rien d’inconvenant, ne cherche pas son propre intérêt, ne s’aigrit pas contre toi, ne projette pas de te faire du mal et ne te ment pas ; l’amour qui te pardonne, te cherche et espère en toi.

En méditant sur l’amour infini que Dieu ressent pour toi, ton intelligence sera peu à peu renouvelée et tu réaliseras qu’un Dieu qui t’aime d’un amour si fort est incapable de te décevoir, ou de te trahir, si tu mets ta confiance en lui.

Oui, j’en ai l’absolue certitude : ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l’avenir, ni les puissances, ni ce qui est en haut ni ce qui est en bas [o], ni aucune autre créature, rien ne pourra nous arracher à l’amour que Dieu nous a témoigné en Jésus-Christ notre Seigneur [que Dieu a donné librement afin que tu ne meures pas, mais sois sauvé].
Romains 8.38

5. Crois en ses promesses

Au-delà de saisir l’amour de Dieu pour toi, et d’avoir confiance en sa fidélité, il faut nourrir ta foi, c’est-à-dire connaitre ses promesses et vivre avec l’assurance qu’il est capable de faire infiniment plus que ce tu penses ou imagines.

Quand tu passeras par les eaux, je serai avec toi, quand tu traverseras les fleuves, ils ne te submergeront pas, quand tu marcheras dans le feu, il ne te fera pas de mal et par les flammes tu ne seras pas brûlé.
Ésaïe 43.2

6. Rappelle-toi toutes les bontés de Dieu

Dieu est bon, c’est un fait, c’est sa nature. Il t’a déjà fait du bien et il t’en fera encore. Prends l’habitude de noter dans un cahier toutes les bontés de Dieu pour toi. Ainsi, dans les moments de doute, tu rouvriras ton cahier et tu te rappelleras toutes les fois où Dieu t’a béni, tu le loueras pour sa miséricorde et tu affermiras ta confiance en lui.

Que tout mon être bénisse l’Éternel, sans oublier aucun de ses bienfaits.
Psaumes 103.2

7. Accroche-toi

La persévérance est une qualité dont aucun chrétien ne peut se passer. Malheureusement, tous nos doutes et nos craintes ne disparaissent pas dès la première prière, et il arrive même souvent qu’il nous reste encore une ou deux craintes au bout de la trentième prière. L’ennemi ne prend pas de vacances et il continuera de t’attaquer dans tes pensées et te faire remettre en question ce que Dieu dit de toi, ce qu’il ressent pour toi et ce qu’il promet de faire pour toi. Il l’a fait avec Ève dans le jardin d’Éden et il ne cessera pas avec toi jusqu’à ta mort ou au retour de Christ. Si le diable n’arrête pas de te persécuter, alors toi non plus tu n’arrêteras pas de lui résister en te soumettant à Dieu.

Ne cesse pas de répéter l’application de tous les conseils partagés ici, jusqu’à ce que témoigner une confiance totale et aveugle à Dieu soit ta réalité au quotidien.

Soyez vigilants, demeurez fermes dans la foi, faites preuve de courage, soyez forts.
1 Corinthiens 16.13

Nous espérons que cette exhortation te poussera à faire plus confiance à Dieu. Romains 8.31 dit que Dieu est pour toi, alors active ta foi et crois-le de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée.

Regarder Sam raconte la Bible : Fais-tu confiance à Dieu ? (1 Rois 17)

Sammantha Thom

Avez-vous aimé cet article ?

À lire aussi

Les différentes saisons de la vie chrétienne

Les différentes saisons de la vie chrétienne

8 min

Comment devenir un disciple de Christ ?

Comment devenir un disciple de Christ ?

8 min

Qu’est-ce que la destinée ?

Qu’est-ce que la destinée ?

5 min

Voir plus

Rejoignez la communauté

En vous inscrivant à notre lettre de nouvelles