Dieu m’a restaurée d’une agression sexuelle

Sammantha Thom 28 octobre 2022 - 8 min
Dieu m’a restaurée d’une agression sexuelle

En novembre 2021, j’ai été violée par mon copain de l’époque, et cet évènement m’a énormément affectée spirituellement, mentalement et physiquement.

J’allais de relation en relation essayant de trouver l’amour inconditionnel et la validation

Dès la classe de 3e et pendant les deux années qui ont suivi, j’étais dans une période où je fréquentais de nombreux garçons parce que je pensais que cela comblerait les manques affectifs de mon enfance et me guérirait du harcèlement moral et physique que j’avais subi au collège. En effet, avoir un petit-ami me donnait l’impression d’exister de nouveau et d’être aimée ; alors aussitôt que je n’étais plus en couple, je m’empressais de sortir avec le prochain garçon qui correspondait plus ou moins à mes attentes et c’est ainsi que j’enchainais les relations.

Cependant, je ne leur donnais pas mon corps, je m’arrêtais toujours aux préliminaires (attouchements). Ce que je cherchais surtout c’était de l’amour, de l’attention et de la bienveillance pour combler ce vide que j’avais en moi. D’ailleurs, j’avais aussi beaucoup d’amis ; j’étais toujours entourée, car dès que j’étais seule, je remettais en question mon existence et je pleurais le soir dans mon lit.

Je voulais que ma vie change

Cependant, puisque rien de tout ça ne guérissait mes blessures intérieures, j’ai décidé de faire le tri dans mes fréquentations et de reprendre ma vie en main (apprendre de nouvelles langues, faire plus de sport, lire plus, etc.). J’ai commencé à écouter beaucoup de podcasts et à lire des livres sur le développement personnel, ce qui me donnait envie d’être plus disciplinée et m’aidait à définir une vision moins floue du sens de ma vie. Au travers de mes lectures, je retrouvais beaucoup de passages m’encourageant à prier pour mes projets, déclarant que le plus important était de s’accrocher à Dieu.

C’est ainsi que j’ai souhaité savoir qui était Dieu. Certes, j’avais toujours cru qu’il y avait un Dieu, mais je n’avais pas assez de foi ni pour le craindre ni pour désirer avoir une relation avec lui. Miraculeusement, à cette période, je suis tombée sur des vidéos et des publications chrétiennes. Mon cœur était tellement en paix lorsque je me rapprochais de Dieu, que j’ai fini par m’acheter une Bible et j’ai appris à prier ce Dieu moi aussi.

En 2020, pendant le confinement, j’ai donné ma vie à Dieu

Pour grandir dans la foi, je regardais des cultes en ligne, je suivais des comptes chrétiens sur Instagram, et je lisais ma Bible matin et soir. Deux mois après avoir choisi de suivre Dieu, j’ai commencé à sortir avec un garçon. Il était musulman, mais pas très pratiquant. Au début de ma vie chrétienne, je n’avais pas encore reçu la conviction de me préserver jusqu’au mariage, bien que la fornication soit clairement interdite dans la Bible (1 Cor 6.9-11).

J’ai donc eu ma première relation sexuelle avec ce garçon et nous passions de plus en plus de temps ensemble (un temps que j’aurais dû consacrer à Dieu) au point où j’ai commencé à régulièrement dormir chez lui. Je pensais avoir rencontré le garçon presque parfait, et je me trompais moi-même en me disant que Dieu comprenait que je prenne soin de mon copain puisque celui-ci prenait soin de moi aussi.

Au bout d’un an de relation, ma « relation idéale » allait virer au cauchemar, alors que ma relation avec Dieu allait prendre un tournant positif

Un an après ma conversion, j’ai rejoint un groupe de jeunes chrétiens avec qui j’ai appris à chercher Dieu et à développer ma relation avec lui. Mais plus je grandissais dans ma foi, plus je me sentais mal à l’aise dans ma relation amoureuse, non seulement parce que nous avions des rapports sexuels hors mariage, mais aussi parce que je sentais que Dieu n’était pas l’auteur de cette relation.

J’ai prié à ce sujet et le Seigneur m’a vite révélé que cette relation finirait par me détruire et qu’il avait un meilleur plan pour moi. Il a ajouté que ma priorité devait être de le connaitre avant d’envisager de m’engager dans une quelconque relation. Par ailleurs, mon copain commençait à émettre des opinions douteuses sur plusieurs sujets (notamment sur la fidélité dans une relation et sa conception de Dieu) et il devenait de plus en plus cachotier. Malgré tout ça, je n’arrivais pas à le quitter parce que cette relation était devenue pour moi une idole. Aussi, j’avais peur de me retrouver seule, j’ai donc désobéi à Dieu.

Et mon pire cauchemar s’est produit

Pour célébrer notre première année et demie de relation, j’avais invité mon copain en Espagne et j’avais entièrement financé le voyage. Cependant, il a voulu faire croire à son frère que c’est lui qui avait payé pour tout et il m’exigeait en plus de dépenser plus pour ses goûts de luxe. Ce différend a jeté un froid entre nous lors de notre séjour.

Un soir, alors que j’étais endormie, j’ai soudainement senti comme une force qui m’arrachait la poitrine, puis le corps, la douleur était insoutenable. Mon copain a mis ses mains sur mon visage, je n’arrivais plus à respirer. J’essayais de m’échapper et je le suppliais de me lâcher, mais il ne voulait rien entendre. Il a continué de m’agripper et m’a violée. Ce jour-là̀, j’ai eu le sentiment que quelqu’un s’était donné pour objectif de me détruire. Après tout ce que j’avais fait par amour pour lui, il me remerciait avec des insultes, de l’ingratitude et en commettant un acte que lui-même jugeait pourtant d’abominable. Pour la première fois depuis quasiment 2 ans de relation, je voyais en lui un garçon sans cœur. J’ai compris ce soir-là̀ que c’était en réalité́ le diable qui essayait de me détruire.

Après cet événement, ma confiance en moi a énormément baissé

Cela m’a pris environ un mois pour quitter ce garçon et c’est par le St-Esprit que j’y suis arrivée. Le processus de guérison a été long. Au début, j’avais des nausées dès qu’un homme s’approchait de moi. J’avais l’impression d’avoir été déshumanisée et d’être sale aux yeux de Dieu. Néanmoins, je ne m’imaginais pas vivre seule sans Dieu, ça m’aurait ramené à la détresse que je ressentais avant de rencontrer Christ.

Ne sois pas effrayé, car je suis avec toi ; ne sois pas angoissé, car moi je suis ton Dieu. Je t’affermis, je viens à ton secours, pour sûr, je te soutiens de mon bras droit qui fait justice.

Ésaïe 41.10

J’ai choisi de m’accrocher à Dieu

Je priais sans cesse, je me nourrissais de la Parole. Je trouvais des paroles d’encouragement et de sagesse dans les Psaumes, les évangiles, les épitres de Paul, les Proverbes ou encore le livre de Nahum. En parallèle, j’ai trouvé dans la littérature chrétienne des témoignages d’autres femmes qui avaient elles aussi subi une agression sexuelle. Les livres Les femmes de la Bible et Réponse d’une femme à la colère m’ont beaucoup aidé dans la gestion de mes émotions et plus particulièrement celle de la colère. Le premier livre m’a permis de découvrir des femmes de la Bible que je ne connaissais pas et d’être encouragée au travers de leurs différents histoires et caractères. Bien qu’il ne parlait pas vraiment d’agression sexuelle, il a tout de même contribué à mon processus de guérison, car j’avais non seulement besoin de soutien moral, mais aussi de connaitre mon identité en Christ, et surtout de comprendre que malgré nos erreurs et ce que l’on a pu vivre, Dieu nous tend toujours ses bras pour qu’on revienne à lui et qu’on expérimente sa restauration.

Mais l’Éternel est bon, il est un sûr abri au jour de la détresse, et il prend soin de ceux qui se confient en lui.

Nahum 1.7

Dans ce cheminement spirituel, mon aversion pour les hommes a fini par diminuer et j’ai appris à reprendre confiance en moi. C’était dur et cela reste encore difficile d’en parler et de dire que j’ai été violée, entre autres parce que j’ai reçu des paroles crues lorsque je me suis confiée à une proche. Mais aujourd’hui, cela fait partie de mon histoire, et contrairement aux personnes qui peuvent poser des jugements, Dieu ne m’a jamais condamnée.

Durant ce processus difficile, le Seigneur me parlait beaucoup dans mon cœur et dans mes pensées. Je ressentais une profonde paix inférieure et mon Père céleste me répétait des paroles pleines d’amour telles que : « Je t’aime, ma fille », « Ne t’inquiète pas, je suis avec toi et je suis fière de toi. Continue comme ça », « C’est du passé maintenant, concentre-toi sur les projets que je t’ai mis à cœur de réaliser, je serais là pour te guider à chaque instant ». De plus, Dieu me manifestait sa patience et me guidait vers ce qu’il voulait pour moi avec bienveillance quand il m’arrivait de pécher en pensées (haine, rancune…).

À toi qui as connu une expérience semblable

Je t’exhorte à laisser Jésus prendre la première place dans ta vie, car Jésus seul a su me rendre heureuse et épanouie ; il a donné un sens à ma vie.

J’aimerais finir en partageant d’autres versets, en plus de ceux qui précèdent, qui m’encouragent quotidiennement quand la peur, les affreux souvenirs ou les mauvaises pensées resurgissent.

Si je devais traverser la vallée où règnent d’épaisses ténèbres, je ne craindrais aucun mal, car tu es auprès de moi : ta houlette me conduit et ton bâton me protège.

Psaumes 23.4

Oui, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu’ils aient la vie éternelle.

Jean 3.16

Témoignage d’A.R.


Si Dieu a été bon pour toi, crie-le sur les toits ! (Luc 8.39) N'hésite pas à nous écrire pour nous raconter comment Dieu a transformé ta vie ou changé ta situation. Nous publierons ton témoignage sur notre site et, assurément, il bénira un frère ou une sœur.

Sammantha Thom

Voulez-vous partager un témoignage ?

Contactez-nous

Avez-vous aimé cet article ?

À lire aussi

Pardonner à celui qui m’a agressée m’a libérée

Pardonner à celui qui m’a agressée m’a libérée

3 min

Prisonnière de la luxure, l’amour extravagant de Dieu m’a libérée

Prisonnière de la luxure, l’amour extravagant de Dieu m’a libérée

7 min

Parce que tu as de la valeur à mes yeux et que je t’aime

Parce que tu as de la valeur à mes yeux et que je t’aime

5 min

Voir plus

Rejoignez la communauté

En vous inscrivant à notre lettre de nouvelles