Je me suis engagée dans une relation sans chercher la volonté de Dieu

Sammantha Thom 05 octobre 2021 - 5 min
Je me suis engagée dans une relation sans chercher la volonté de Dieu

Après avoir terminé le lycée, j’ai essayé de poursuivre mes études à l’étranger, mais sans succès. Mes parents m’ont alors proposé de m’inscrire dans une université locale, ce que j’ai fait. Il se trouve qu’un frère, qui adorait dans la même église que moi, fréquentait également cette université, je me suis dit que j’irais me présenter.

Notre premier échange

L’occasion s’est présentée un lundi où j’étais arrivée bien avant le début des cours. Je l’ai trouvé sur le balcon et je l’ai approché. Nous avons commencé à discuter et il m’a dit qu’il avait remarqué que j’étais là depuis l’année dernière, mais qu’il n’avait pas trouvé jusqu’ici l’occasion de me parler. La discussion a suivi son cours et nous avons échangé nos numéros de téléphone.

Pour moi, il n’était rien de plus qu’un frère en Christ comme tous les autres membres de notre église, excepté qu’il était plus visible et actif que les autres (il était dynamique, travailleur, au centre des discussions autour de la Bible, etc.), et tout le monde l’appréciait pour ces raisons.

Notre fréquentation

Après avoir échangé pendant quelques mois, il m’a fait part de ses sentiments et, deux mois plus tard, j’ai accepté de me mettre en relation avec lui… Et puis le coronavirus a frappé. Pendant cette période, nous nous écrivions beaucoup et nous maintenions même une routine spirituelle (des heures précises auxquelles nous priions ensemble). Bref, nous avions construit une bonne relation et il répondait à quasiment tous mes critères.

Quand le confinement a pris fin, il a décidé de m’inviter chez lui et j’ai rencontré ses frères et sœurs. J’étais très heureuse, car c’était l’homme idéal, celui dont je rêvais. Mais, peu à peu, j’ai remarqué que chaque fois qu’on parlait, il me disait toujours qu’il devait demander l’avis de sa mère ou de ses sœurs. Au départ, ça ne me dérangeait pas trop, mais j’ai constaté que même sur les sujets qui ne nous concernaient que tous les deux, il avait toujours besoin de l’opinion de sa famille.

Nos difficultés

La famille de mon ex était très présente, nous n’avions pas d’intimité dans notre relation. Il n’y avait rien qui était juste pour nous deux, il retournait tout le temps vers sa mère ou ses sœurs et cela me dérangeait énormément. Je priais et je demandais à Dieu de changer son comportement, mais en vain. Nous avons même rencontré l’un des couples qui nous accompagnaient spirituellement pour leur parler de notre relation, ils nous encourageaient à travers des conseils ; malgré tout, la situation ne changeait pas entre nous et cela m’inquiétait beaucoup.

Notre rupture

J’ai décidé de mettre fin à notre relation le jour où j’ai rendu visite à l’une de ses sœurs qui, pendant notre discussion, m’a fait comprendre que c’étaient eux (sa famille) qui choisiraient son épouse. Elle m’a également rappelé que c’est à elle que revenait la responsabilité de juger si oui ou non j’étais assez bien pour lui. J’étais tellement choquée, je me suis sentie rabaissée. J’avais terriblement mal au cœur. Je me suis souvenue de ce verset biblique qui dit : « l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chair » (Gen 2.24). Pour moi, ce verset est très important, car il déclare que ce n’est pas une tierce personne qui doit choisir notre époux ou épouse. C’est seulement aux deux personnes concernées de prendre une telle décision, vu que c’est leur avenir. D’ailleurs, Dieu lui-même nous laisse le choix (quoique si nous allons à l’encontre de sa volonté, nous nous exposons à de lourdes conséquences qu’il faudra assumer).

Face à ce défi, j’ai beaucoup prié et j’ai demandé au Seigneur de me conduire pour que je prenne la meilleure décision. Même si j’aimais beaucoup mon petit-ami, je sentais au fond de moi que j’allais souffrir dans cette relation et que nous aurions du mal à évoluer. Lors d’une discussion, je lui ai clairement dit que je voulais rompre et je lui ai expliqué mes raisons. Il a insisté pour que nous poursuivions notre relation et m’a dit qu’il a toujours été proche de sa mère et de ses sœurs. Je lui ai répondu que moi je voulais un homme qui fait confiance à sa (future) femme, qui prend des décisions et les assume. Je lui ai également dit qu’à cause de cette situation, je manquais d’assurance et tout cela n’était pas bon pour moi. Après cette conversation, nous avons décidé de tout arrêter, car le mariage c’est pour toute une vie et c’est une décision très importante.

Dieu au centre de mon célibat

À dire vrai, je n’avais pas vraiment consulté le Seigneur avant de m’engager dans cette relation. J’y suis rentrée de moi-même et c’est seulement quand elle devenait sérieuse et que nous rencontrions ces défis que j’ai cherché la volonté de Dieu.

Lorsque cette relation (qui a été ma première relation) s’est terminée, j’ai décidé de me consacrer plus à ma croissance spirituelle (Parole de Dieu, foi, etc.), d’en apprendre davantage sur le mariage et de profiter de mon célibat. Je sais que le Seigneur me réserve son meilleur.

J’encourage toutes mes sœurs à demander à Dieu le meilleur pour elles et à avoir le courage de quitter une relation si elles n’ont pas la conviction que Dieu approuve leur choix. En effet, si pendant la fréquentation l’homme a déjà du mal à se positionner pour toi, il le fera encore plus difficilement dans le mariage. C’est une indication qu’il n’est peut-être pas disposé à quitter sa famille pour s’attacher à toi comme le demande la Bible et, dans un sens plus large, qu’il n’a pas encore compris ce qu’est le mariage selon Dieu.

C’est vrai qu’une rupture fait très mal, mais parfois c’est nécessaire. Ne restons pas dans des relations par pression familiale, pour plaire aux gens ou parce que X ou Y est marié. Assurons-nous plutôt que nous restons dans une relation parce que c’est la volonté de Dieu pour nous ; car après les célébrations nuptiales, Dieu seul nous accompagnera dans ce mariage si nous l’y avons invité.

Que l’Éternel fortifie chacune d’entre nous.

Témoignage de D.

Sammantha Thom

Voulez-vous partager un témoignage ?

Contactez-nous

Avez-vous aimé cet article ?

À lire aussi

Mon intimité avec Dieu me permet de l’entendre facilement

Mon intimité avec Dieu me permet de l’entendre facilement

3 min

J’ai fait confiance à Dieu et il a dépassé mes attentes

J’ai fait confiance à Dieu et il a dépassé mes attentes

3 min

J’ai fait le choix de me garder pure pour Dieu

J’ai fait le choix de me garder pure pour Dieu

5 min

Voir plus

Rejoignez la communauté

En vous inscrivant à notre lettre de nouvelles