J’entends la voix audible de Dieu m'ordonner d’abandonner le péché

Sammantha Thom 27 juillet 2021 - 6 min
J’entends la voix audible de Dieu m'ordonner d’abandonner le péché

Mon nom est Tabitha. Je suis une jeune gabonaise de 24 ans et j’étudie en Afrique du Sud. J’ai accepté Jésus à l’âge de 16 par le biais d’un témoignage diffusé sur YouTube.

Je me suis peu à peu détournée de la foi

Étant jeune, venant d’une famille catholique et n’ayant pas d’assemblée, j’ai eu du mal à vivre ma foi. J’ai continué ma vie normalement jusqu’à l’obtention de mon baccalauréat quelques années plus tard, et c’est à ce moment que tout a basculé dans ma vie. J’ai commencé à changer négativement : je me suis adonnée aux rapports sexuels hors mariage, je consommais de l’alcool, j’étais devenue très rebelle, bref j’étais une tout autre personne. Mais, malgré tout cela, cette confession de foi, que j’avais faite derrière mon écran, agissait toujours comme un régulateur de température dans ma vie.

La vie que je menais ne me satisfaisait pas

À un moment donné, je pense en fin 2017, tout dans ma vie devenait de plus en plus sombre. Je réalisais, entre autres, que j’avais un petit ami, mais je n’étais pas comblée ; je ressentais un vide dans ma vie. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à me poser des questions du genre : pourquoi suis-je née ? Quel est mon but sur la terre ? La vie que je mène plait-elle à Dieu ?

Mais, je n’arrivais pas à changer

En avril 2018, mes parents se sont retrouvés tour à tour à l’hôpital : mon père, ma mère, mes frères... À ce moment précis, c’était le chaos total en moi et autour de moi. Bien qu’ayant décidé des mois plus tôt d’arrêter la fornication, la consommation d’alcool et autres, je me retrouvais toujours dans les mêmes travers.

Le 13 juillet 2018, mes amis et moi avons décidé d’aller en soirée et, chose drôle, avant de me rendre en boite, le Seigneur avait permis que je tombe sur un message du pasteur Marcello et j’avais été touchée par le message. Mais selon moi, il était trop tard pour poser un lapin à mes amis. Une fois en soirée, je m’étais lâchée. On aurait dit une fiancée à son enterrement de vie de jeune fille. Ce que je ne savais pas, c’était que deux jours plus tard, ma vie allait radicalement changer.

Jusqu’au jour où j’ai entendu Dieu me parler

À cette période, il m’arrivait d’assister à deux cultes dans une assemblée locale ; et après cette nuit en boite, j’ai ressenti le désir d’y retourner. À mon arrivée, tout allait bien. Pendant la louange, je répétais les mouvements de danse que j’avais exécutés en boite quelques jours avant. J’avais décidé de les utiliser tant bien que mal pour louer Dieu.

Soudain, j’ai entendu une voix, et cette voix me disait : « Qu’es-tu en train de faire là ? Penses-tu être digne de louer Dieu alors qu’il y a deux jours tu étais en boite de nuit ? » Cette voix audible me condamnait et, n’arrivant pas à l’identifier, je me suis mise à regarder autour de moi, mais personne dans cette assemblée ne parlait. De fait, personne ne me connaissait. Sur le coup, je me suis sentie sale, je ne trouvais pas ma place, je me sentais indigne de louer Dieu et, chose étonnante, pendant que cette voix me condamnait, une voix différente s’est faite entendre, et elle m’a dit : « Ma fille, sois en paix. Je ne te condamne pas. » À l’écoute de cette deuxième voix, je me suis aussitôt sentie rassurée et justifiée. Je n’arrivais pas encore à réaliser que l’ennemi et Jésus venaient de me parler.

Quelques minutes avant la fin du culte, j’ai eu cette conviction de me lever et de parler de ce qui venait de se passer devant toute l’assemblée. En entendant ce qui m’était arrivé, le couple pastoral a demandé à me rencontrer. Je leur ai expliqué une seconde fois ce qui s’était produit. J’ai ainsi pu me présenter vu que je n’étais pas membre de cette église. Le couple pastoral a décidé de m’encadrer et, après avoir écouté comment je vivais, ils m’ont demandé de faire un jeûne de repentance jusqu’à ce que le Seigneur me déclare qu’il m’avait pardonné. Je n’ai même pas eu le temps de finir ce jeûne que le Père s’est révélé à moi.

Dieu m’a parlé une deuxième fois, et ce n’était pas si tendre…

Nous étions le dimanche 22 juillet 2018 et j’étais à l’église. Le culte suivait son cours quand subitement une voix audible, assez différente de celle du dimanche précédent, a commencé à me parler pendant pratiquement 2 h. C’était les deux heures les plus longues de toute ma vie. En effet, pendant ces deux heures, l’Éternel me parlait. Il me disait combien de fois il avait mis des personnes sur mon chemin pour me ramener à lui, mais que j’avais toujours fait les choses à ma guise.

Je ne saurais décrire comment je me sentais à ce moment vu que pendant qu’il me parlait, je j’étais propulsée dans toute la pièce telle une personne que l’on délivrait d’un esprit démoniaque.

Bref, j’ai écouté Dieu me parler ce jour-là et ça n’a pas été de la plus douce des manières. Il m’a demandé de couper mes réseaux et de jeûner de nourriture et d’eau pendant sept jours.

C’est après ces expériences que tout a basculé dans ma vie et que j’ai commencé à le servir.

L’amour de Dieu a donné du sens à ma vie

Le moins que je puis dire, c’est que ces trois dernières années de vie chrétienne ont été jusqu’ici les plus belles années de ma vie.

Par ce témoignage, je tiens à exhorter un frère ou une sœur en disant que Jésus Christ est réel. La vie des boites de nuit, des relations sexuelles hors mariage et autres choses du monde, nous éloigne terriblement de Dieu. Dieu nous aime et il a un plan merveilleux pour chacun d’entre nous.

Je ne souhaite à personne d’entendre Dieu de la manière dont je l’ai expérimenté et dans de pareilles circonstances. En effet, en plus d’avoir eu la sensation que mes oreilles étaient en feu, ce jour-là je pouvais ressentir une certaine colère dans la voix de Dieu, celle d’un père irrité contre son enfant. Cependant, si c’est la chose qui peut vous emmener comme moi à croire, que Dieu le fasse.

Jésus est le chemin, la vérité et la vie. En dehors de lui, il n’y a pas de vie.

Que Dieu vous bénisse.

Un témoignage de Tabitha

Sammantha Thom

Voulez-vous partager un témoignage ?

Contactez-nous

Avez-vous aimé cet article ?

À lire aussi

Je me suis engagée dans une relation sans chercher la volonté de Dieu

Je me suis engagée dans une relation sans chercher la volonté de Dieu

5 min

Mon intimité avec Dieu me permet de l’entendre facilement

Mon intimité avec Dieu me permet de l’entendre facilement

3 min

J’ai fait confiance à Dieu et il a dépassé mes attentes

J’ai fait confiance à Dieu et il a dépassé mes attentes

3 min

Voir plus

Rejoignez la communauté

En vous inscrivant à notre lettre de nouvelles