La Bible est-elle toujours d’actualité ?

Sammantha Thom 17 mai 2021 - 8 min
La Bible est-elle toujours d’actualité ?

« Pourtant la religion recule […] Au total, on compte, en 2018, 32 % de catholiques en France […] Pourtant, en 1981, on comptait encore 70 % de catholiques en France ».

Ceci est un extrait de l’article que le journaliste Gabriel Bouchard publie le 23 mai 2019 pour le magazine d’actualité français Le Point. Et la France n’est pas la seule à observer ce « recul » de la religion chrétienne. En mars 2014, par exemple, Radio-Canada (le diffuseur public du Canada) rapportait que « 20 % de Québécois auraient abandonné la religion catholique au cours des quatre dernières années ».

D’après l’écrivain et journaliste québécois Daniel Baril (militant au sein du Mouvement laïc québécois), ce phénomène s’explique du fait que « la religion [chrétienne], sa doctrine, son enseignement, ses dogmes, ce n’est pas du tout important ». Mais l’auteur n’aurait-il pas interverti les adverbes « pas » et « plus » ?

Le christianisme n’a pas toujours été qualifié d’inutile ou d’insignifiant.

En Angleterre, il y a seulement 85 ans, le roi Édouard VIII (l’oncle de la Reine Elizabeth II) abdiquait son trône pour se marier avec Wallis Simpson, une Américaine divorcée. Du fait que le souverain du Royaume-Uni occupe également la fonction de gouverneur suprême de l’Église d’Angleterre, il lui était impossible d’épouser une femme divorcée (dont les ex-maris étaient encore vivants), car c’était une pratique condamnée par l’église qu’il représentait.

160 ans plus tôt, aux États-Unis, Thomas Jefferson (l’un des Pères fondateurs) signait la Déclaration d’impédance américaine qui affirmait : « Nous tenons pour évidentes pour elles-mêmes les vérités suivantes : tous les hommes sont créés égaux ; ils sont doués par le Créateur [Dieu] de certains droits inaliénables ; parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur. » D’ailleurs aujourd’hui encore, le président élu prête serment en posant sa main droite sur la Bible.

Que s’est-il donc passé ces dernières années ? Comment expliquer que le monde fasse de moins en moins de place à Jésus Christ ? Est-ce vraiment que Dieu et ses valeurs sont dépassés ou insignifiants pour l’époque actuelle ?

Pour répondre à cette question, il est d’abord nécessaire d’étudier le seul document qui nous présente Dieu et ses valeurs, celui sur lequel est fondée la religion chrétienne : la Bible. Cet article reviendra donc sur ce qu’est la Bible et d’où elle tient son autorité. Un second article répondra à la question : Dieu et ses valeurs sont-ils dépassés ?

Qu’est-ce que la Bible ?

La Bible a été rédigée entre le 13e siècle avant Jésus-Christ et le 1er siècle après Jésus-Christ et s’est elle-même présentée comme étant la parole vivante de Dieu. Aussi cela fait bien plus de 2000 ans que Dieu a prescrit aux hommes ses lois et ses ordonnances, et qu’il nous a fait part des projets qu’il a formés sur nous avant même la fondation du monde.

La parole de Dieu est vivante, elle est pleine de force. Elle coupe mieux qu’une épée qui coupe des deux côtés. La parole de Dieu entre en nous en profondeur. Elle va jusqu’au fond de notre cœur, jusqu’aux articulations et jusqu’à la moelle. Elle juge les intentions et les pensées du cœur. Hébreux 4 : 12

Le mot « bible » a pour origine étymologique le mot grec ta biblia qui signifie « les livres » et c’est exactement ce qu’est la Bible. C’est une collection de 66 livres qui contiennent notamment des listes de préceptes, des récits historiques, des témoignages de la grandeur de Dieu, des paroles de sagesse, des prophéties, des prières, des exhortations et des lettres. Tous ces écrits servent deux grands buts :

  • Nous révéler le seul vrai Dieu, créateur du ciel et de la terre et souverain sur toute sa création
  • Nous annoncer l’établissement de son Royaume divin gouverné par son fils Jésus Christ, Sauveur des hommes

Comment être sûr que la Bible est véritablement la Parole de Dieu ?

C’est une question pertinente que tous les chrétiens devraient se poser, surtout dans un monde où pullulent toutes sortes de textes religieux qui promettent un paradis en échange de telle ou telle autre conduite.

Voici alors quelques faits qui légitiment la Bible et la démarquent de tous les autres livres dits religieux :

1. Son exactitude scientifique : La Terre est ronde

Pendant longtemps, les Hommes ont pensé que la Terre était une surface plate entourée d’eau. Le philosophe grec Aristote (384-322 avant Jésus Christ) est le premier à prouver que la Terre est ronde ou sphérique. Pour défendre sa théorie, il « s’appuie sur la forme circulaire de l’ombre de la Terre portée sur la Lune lors des éclipses. » Et pourtant, plus de 300 ans avant lui, le prophète Ésaïe, qui n’était en rien un scientifique, disait dans son livre que Dieu « est assis au-dessus du cercle de la Terre ». (Ésaïe 40 : 22)

2. Son exactitude historique : Ponce Pilate

Pour ceux d’entre vous qui ont regardé le film La passion de Christ, vous vous rappellerez peut-être cette scène mémorable où le gouverneur romain qui présidait le procès de Jésus s’était littéralement lavé les mains de son sang, avant de le livrer aux Juifs pour sa crucifixion. Cet homme s’appelait Ponce Pilate et il était, selon la Bible, préfet de Judée pendant le règne de l’empereur Tibère. Sauf que ce personnage ne semblait avoir existé que dans la Bible. En effet, aucune trace historique de Ponce Pilate n’avait été trouvée, et c’était un des arguments que les détracteurs de la Bible brandissaient pour justifier son illégitimité. Du moins, c’était le cas jusqu’à tout récemment.

En 1961, l’archéologue italien Antonio Frova a découvert « la pierre de Pilate » lors d’une fouille dans un ancien théâtre romain en Israël. La pierre, abimée par le temps, permet tout de même encore de lire :

Pour le Divin Augusti [ce] Tiberieum… Pontius Pilate… préfet de Judée… a consacré [ce]

Cette découverte a prouvé non seulement l’existence de Ponce Pilate, mais aussi sa fonction dans l’Empire romain tel que l’avait décrit la Bible.

La pierre de pilate (Article: la Bible est-elle d'actualité)

3. La parfaite cohésion de ses livres

En dépit du fait que la Bible est une bibliothèque de livres écrits sur des milliers d’années, par environ 40 auteurs différents, elle suit le même fil conducteur de la Genèse à l’Apocalypse. Elle ne se contredit pas une seule fois. Seul un être parfait, éternel, omniscient et d’une intelligence supérieure à celle des Hommes aurait été capable de produire un tel ouvrage : cet être c’est Dieu. Il a inspiré tous les auteurs de la Bible pour produire sa Parole vivante et efficace.

Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre. 2 Timothée 3 : 16-17

4. Ses prophéties infaillibles

200 ans avant la destruction de l’empire babylonien par les Mèdes, le prophète Ésaïe écrivait : « Je [Dieu] vais envoyer les Mèdes contre eux. Ces gens-là ne s’intéressent pas à l’argent et ils méprisent l’or. Leurs flèches renversent les jeunes gens, ils sont sans pitié pour les bébés, ils sont cruels avec les enfants. » (Ésaïe 13 : 17-18)

Dans, le chapitre 22 du livre des Psaumes, on retrouve des détails précis de la mort de Jésus, plus de 1000 ans avant sa naissance (les mains et les pieds percés, les vêtements tirés au sort, etc.)

5. Sa survivance

La Bible est de loin le livre le plus vendu de tous les temps, un véritable best-seller planétaire. Aux États-Unis seulement, on en imprime 100 millions de copies chaque année. Sans jamais se réinventer, elle a survécu à toutes les époques de l’histoire depuis sa création et sa distribution. « Survécu » est effectivement le terme approprié quand l’on repense à la persécution des chrétiens dans la Rome antique ou à la détermination du Parti communiste chinois de brûler des Bibles. Malgré tout cela, la Bible a perduré et n’a dilué aucune de ses lois. Ses principes s’appliquent toujours. Ses valeurs préservent toujours ceux qui s’y attachent. Ses promesses communiquent toujours la vie. Le Dieu qu’elle présente est toujours vivant. L’ennemi contre qui elle met en garde détruit toujours. Et son Sauveur sauve toujours.

« Tous les êtres humains sont comme l’herbe, et tout ce qui les rend importants est comme la fleur des champs. L’herbe sèche et la fleur tombent, mais la parole du Seigneur dure toujours. » 1 Pierre 1 : 24 – 25

Un homme a dit un jour « chaque fois que j’ouvre ma bible, Dieu parle ». La Bible est la Parole de Dieu. Elle est à la fois un témoignage de sa puissance, sa lettre d’amour à l’humanité, et un rappel de sa justice et de sa miséricorde. Elle est aussi, pour les uns, un jugement futur à craindre ; et pour les autres, la promesse d’une réconciliation parfaite avec Dieu.

Nous aimerions remercier le ministère Cristianity.com dont le riche contenu a contribué à la rédaction de cet article.

Sammantha Thom

Avez-vous aimé cet article ?

À lire aussi

Les différentes saisons de la vie chrétienne

Les différentes saisons de la vie chrétienne

8 min

Comment devenir un disciple de Christ ?

Comment devenir un disciple de Christ ?

8 min

Comment faire confiance à Dieu ?

Comment faire confiance à Dieu ?

9 min

Voir plus

Rejoignez la communauté

En vous inscrivant à notre lettre de nouvelles