Comment demander pardon à ceux que nous avons offensés ?

Sergine Clermont 18 novembre 2022 - 8 min
Comment demander pardon à ceux que nous avons offensés ?

Le pardon est une valeur fondamentale de la vie chrétienne. C’est grâce au pardon que Dieu nous a accordé, par le sacrifice de Jésus sur la croix, que nous avons eu accès au salut. Le ressentiment, la vengeance et la rancune ne font pas partie du vocabulaire d’un vrai disciple. Cela dit, outre le commandement de pardonner aux autres, si nous voulons réellement ressembler à Jésus, il nous faut aussi apprendre à demander pardon. Nous sommes des êtres imparfaits et, parfois même sans le vouloir, il nous arrive de blesser ceux que nous aimons le plus.

Pourquoi faut-il demander pardon aux autres ?

Pour marcher dans l’obéissance

Lorsque Jésus enseigne sur le pardon, il ne dit nulle part que seul celui qui aura tort devra s’humilier et s’excuser. Au contraire, il déclare qu’aussitôt que tu sais que ton prochain a quelque chose contre toi (que ses reproches te semblent justifiés ou non), il faut chercher à faire la paix avec lui. C’est seulement après cette démarche sincère que Dieu pourra recevoir ton offrande et ta louange.

Donc supposons ceci : tu viens présenter ton offrande à Dieu sur l’autel. À ce moment-là, tu te souviens que ton frère ou ta sœur a quelque chose contre toi. Alors, laisse ton offrande à cet endroit, devant l’autel. Et va d’abord faire la paix avec ton frère ou ta sœur. Ensuite, reviens et présente ton offrande à Dieu.

Matthieu 5.23-24

Pour rechercher la paix

Si une personne ne veut pas être en paix avec toi, tu dois l’accepter. Par contre si vivre en harmonie avec ton prochain exige que tu reconnaisses tes torts, tu devrais le faire sans hésiter, car tout enfant de Dieu doit être un agent de paix partout où il se trouve.

Autant que possible, si cela dépend de vous, vivez en paix avec tous.

Romains 12.18

Ils sont heureux, ceux qui font la paix autour d’eux, parce que Dieu les appellera ses fils.

Matthieu 5.9

Pour recevoir le pardon de Dieu et celui de ton prochain

C’est premièrement contre Dieu que l’on pèche, et c’est devant sa face qu’il faut se repentir et se détourner de ses mauvaises voies. Une fois après t’être repentie devant Dieu, tu dois reconnaître tes torts et demander pardon à la personne que tu as offensée, car c’est ce que prescrit la Parole de Dieu. Toutefois, si la personne offensée refuse de te pardonner, Dieu n’aura rien à te reprocher.

Prenez donc bien garde à vous-mêmes ! Si ton frère s’est rendu coupable d’une faute, reprends-le et, s’il change d’attitude, pardonne-lui.

Luc 17.3

Afin que le ciel te soit favorable

Si tes actions exacerbent ou provoquent la souffrance d’une personne, et que celle-ci répand son cœur meurtri devant le Seigneur, tu perdras la faveur de Dieu. Peu importe ce que tu feras ou entreprendras, cela ne réussira pas, et Dieu ne répondra pas à tes prières.

Qui cache ses fautes ne prospérera pas, qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde.

Proverbes 28.13

Comment demander pardon aux autres ?

1. Mets-toi à la place de l’autre

Parfois, nous blessons les autres sans nous rendre compte de l’ampleur de la blessure que nous leur causons. La Bible nous dit d’aimer notre prochain comme nous-mêmes. Aimer ton prochain comme toi-même, c’est te mettre à sa place, le traiter de la manière dont tu aimerais être traitée. Si tu étais à sa place, n’aurais-tu pas voulu qu’il prenne en considération tes sentiments ? N’aurais-tu pas été frustrée qu’il agisse comme si rien ne s’était passé ou comme si tu ne méritais pas de recevoir des excuses ? Cette remise en question est nécessaire et très importante, car si tu n’es pas consciente du mal que tu fais aux autres, il est inutile de demander pardon.

Faites pour les autres tout ce que vous voudriez qu’ils fassent pour vous, car c’est là tout l’enseignement de la Loi et des prophètes.

Matthieu 7.12

2. Reconnais tes torts et humilie-toi

Beaucoup de gens ne cherchent pas la paix dans leurs relations, tout simplement parce qu’ils sont orgueilleux. Être disciple de Christ implique de mourir à soi, et nous savons très bien qu’un mort n’a pas de volonté. Reconnaître ses fautes devant quelqu’un peut être assez gênant, ton égo pourrait en prendre un bon coup, mais il le faut. Jésus a accepté de porter le poids de tes fautes alors qu’il n’avait pas péché. Dieu l’a élevé par la suite. Demander pardon peut être interprété ou vu par certains comme un acte de faiblesse ; mais en réalité, c’est une preuve d’amour et un acte de grandeur. Par surcroit, Dieu élève celui qui accepte de s’humilier.

Tout de même, jeunes gens, soumettez-vous aux responsables de l’Église. Et vous tous, dans vos relations mutuelles, revêtez-vous d’humilité, car l’Écriture déclare : Dieu s’oppose aux orgueilleux, mais il accorde sa grâce aux humbles. Tenez-vous donc humblement sous la main puissante de Dieu, pour qu’il vous élève au moment fixé par lui.

1 Pierre 5.5-6

3. Confesse tes fautes sans te justifier

Quelquefois, un simple « Excuse-moi, je suis désolée » suffit. Cependant, il arrive aussi qu’il faille confesser tes fautes en pointant précisément la raison pour laquelle tu demandes pardon. Par exemple, une femme dira à son mari : « Chéri, pardonne-moi. Je n’aurais pas dû prendre cette décision sans en discuter d’abord avec toi. Désolée de t’avoir donné l’impression que tu ne comptes pas et de n’avoir pas pris en considération ce que tu ressens ». Ou encore, une mère dira à son enfant : « Je n’aurais pas dû crier sur toi comme je l’ai fait, excuse-moi ma chérie ». Dans tous les cas, il ne faut surtout pas demander pardon en essayant de te justifier. Dire à une personne « Désolée de t’avoir dit des paroles blessantes, mais tu m’as énervée. Il ne fallait pas me provoquer ! », c’est présenter de fausses excuses pour la forme, sans sincérité, et remuer le couteau dans la plaie que tu viens de provoquer. Il peut arriver que la personne t’ait aussi fait du mal, mais le lui rappeler c’est céder à la rancune ; en outre, les fautes des autres ne justifient pas tes mauvaises actions devant Dieu.

Celui donc qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché.

Jacques 4.17

4. Ne recommence plus

Cela ne sert absolument à rien de s’excuser et de continuer à faire la même chose. Comme l’articule bien ce proverbe chinois : « La première fois, c’est une erreur, la seconde c’est qu’on fait exprès ». C’est du moins ce que pourrait conclure la personne offensée. Répéter une faute est la preuve d’un manque d’amour et même d’un manque de respect. Cela dit, personne n’est parfait, et se défaire de certains défauts qui pourraient nuire à nos relations peut s’avérer difficile ; la solution est simplement de remettre ce fardeau à Dieu et de compter sur lui pour nous aider à triompher de nos faiblesses.

O Dieu ! crée en moi un cœur pur, Renouvelle en moi un esprit bien disposé.

Psaumes 51.10

Alors qu’est-ce qui est le plus difficile pour toi lorsque tu demandes pardon aux autres, ne pas te justifier ou accepter de t’humilier ?

Sergine Clermont

Avez-vous aimé cet article ?

À lire aussi

Le pardon : une décision

Le pardon : une décision

11 min

L’agression sexuelle : Oser briser le tabou

L’agression sexuelle : Oser briser le tabou

11 min

Comment vaincre la fornication ?

Comment vaincre la fornication ?

5 min

Voir plus

Rejoignez la communauté

En vous inscrivant à notre lettre de nouvelles