Démystifions la maladie mentale et émotionnelle

Sammantha Thom 01 juillet 2021 - 6 min
Démystifions la maladie mentale et émotionnelle

La situation pandémique actuelle et surtout l’isolement dû au confinement ont mis en lumière plusieurs troubles de santé mentale qui étaient encore tabous dans nos sociétés, qui essayent aujourd’hui tant bien que mal de faire tomber les préjugés. La communauté chrétienne quant à elle semble souffrir doublement des idées préconçues entourant la santé mentale. En effet, elle entretient des mythes comme : l’anxiété révèle un manque de foi, un vrai chrétien qui a le Saint-Esprit en lui ne peut pas souffrir de dépression, ou encore la solution est seulement Jésus et non un professionnel de santé mentale.

Cependant, la plupart des chrétiens ne semblent avoir aucun problème à consulter un médecin généraliste pour un problème de santé physique. Alors, comment expliquer ce paradoxe ? Qu’en dit la Bible ?

Qu’est-ce que la maladie mentale ?

Le site du Gouvernement du Canada définit la maladie mentale comme « la capacité réduite d’une personne de fonctionner efficacement pendant une longue période de temps en raison de niveaux de détresse considérables ; de perturbation de la façon de penser, de l’humeur ou du comportement ; d’un sentiment d’isolement, de solitude et de tristesse ; du sentiment d’être déconnecté des gens et des activités ».

En bref, il s’agit d’un déséquilibre émotionnel ou mental qui dure longtemps et nuit à plusieurs aspects de la vie de la personne qui en souffre. Et qui peut sincèrement déclarer n’avoir jamais souffert émotionnellement ?

La Bible reconnait-elle les troubles mentaux ou la détresse psychologique ?

Le mot cœur apparait plus de 800 fois dans les Écritures. Il fait entre autres référence à l’âme (siège des émotions, des pensées, de la volonté, etc.), à l’esprit, à la conscience et au caractère moral. C’est « l’homme intérieur », la partie que l’on ne peut voir.

Le cœur peut être en pleine santé au point de se réjouir.

Vous aussi, maintenant, vous êtes tristes, mais je vous reverrai. Alors votre cœur sera dans la joie, et cette joie, personne ne pourra vous l’enlever.
Jean 16 : 22

Et le cœur peut aussi être malade pour différentes raisons.

Un espoir différé rend le cœur malade ; un désir exaucé est comme un arbre de vie.
Proverbes 13 : 12

Autant la Bible ne s’étend pas sur les différentes maladies physiques du corps (et à juste titre, la Parole de Dieu n’est pas une revue médicale, mais un livre de foi), autant elle ne couvre pas en détail le sujet de la santé mentale. Néanmoins, nous pouvons y trouver quelques histoires qui s’apparentent beaucoup à ce que les professionnels de la santé mentale décrivent aujourd’hui.

Tourments intérieurs

Plusieurs chapitres du livre des Psaumes révèlent l’angoisse, le tourment et le grand désespoir qu’éprouvait souvent le roi David. Il parle souvent de son sentiment de solitude extrême, de son isolation (durant son exil), de sa crainte de mourir aux mains de ses ennemis et de l’écrasante culpabilité qu’il ressentait après avoir péché contre Dieu.

Tous les jours, je me fais du souci, et mon cœur est rempli de tristesse, mais jusqu’à quand ? Mon ennemi est plus fort que moi, mais jusqu’à quand ?
Psaumes 13 : 3

Troubles de l’humeur

Certaines émotions comme la colère peuvent dominer l’humeur d’une personne au point d’affecter sa santé mentale. C’est le cas du prophète Jonas, qui avait refusé d’aller à Ninive prêcher le jugement de Dieu comme ce dernier le lui avait commandé. Après ses extraordinaires périples, notamment dans le ventre d’un grand poisson, Jonas finit par obéir au Seigneur et se rend à Ninive, qui se repent en entendant son message. Dieu décide alors de pardonner aux habitants de cette ville, ce qui met Jonas dans une très grande colère, si bien que « le Seigneur Dieu fait pousser une plante au-dessus de Jonas. De cette façon, il aura de l’ombre et sera guéri de sa mauvaise humeur. Jonas est rempli de joie à cause de la plante » (Jonas 4 : 5-6). Mais la joie de Jonas est éphémère et s’envole aussitôt que la plante sèche et que le soleil frappe sa tête. Il rentre de nouveau dans une si grande colère qu’il souhaite la mort.

Dieu demande à Jonas : « Est-ce que tu as raison de te mettre en colère à cause de cette plante ? » Jonas répond : « Oui, j’ai bien raison de me mettre en colère et de souhaiter la mort ! »
Jonas 4 : 9

Perte, chagrin et détresse psychologique

Les problèmes familiaux, la faillite et les problèmes de santé physique sont des facteurs de risque de détresse psychologique ; et Job a dû affronter tous ces problèmes en même temps ! Certes, l’homme de Dieu n’a jamais renié ni maudit son Créateur, mais ce n’est pas pour autant qu’il n’était pas émotionnellement et mentalement écrasé par ces épreuves qui l’assaillaient de tous bords.

La peur tombe sur moi, elle chasse mon honneur comme un coup de vent. Mon bonheur disparaît comme un nuage. Et maintenant, ma vie s’en va, je passe mes jours dans le malheur. La nuit, la souffrance m’atteint jusqu’aux os, elle m’empêche de dormir.
Job 30 : 15-17

Découragement et dépression

Après avoir été l’instrument de la glorieuse puissance de Dieu, le prophète Élie s’est enfui en apprenant que la reine Jézabel voulait le tuer (1 Rois 18). Dans le chapitre 19 du livre de 1 Rois, il est difficile de reconnaitre le Élie courageux et confiant en Dieu du chapitre précédent. Le prophète est maintenant désespéré, abattu, découragé, craintif, irritable, persuadé qu’il ne vaut rien… bref, il présente presque tous les symptômes de dépression.

[Élie] s’assoit sous un petit arbre. Il a envie de mourir et il dit : « Maintenant, Seigneur, c’est trop ! Prends ma vie ! Je ne suis pas meilleur que mes ancêtres. »
1 Rois 19 : 4

Anxiété

La Bible dit que Jésus a été tenté comme nous en toutes choses (Hébreux 4 : 15). Il a connu la faim, la soif, la fatigue et même l’anxiété (inquiétude pénible ou tension nerveuse causées par l’attente, l’angoisse ou l’incertitude). En effet, la Bible déclare :

Jésus a peur et il est très inquiet, il prie avec plus de force encore. Sa sueur devient comme des gouttes de sang qui tombent par terre.
Luc 22 : 44

Imagine-toi être tellement angoissé que tu transpires du sang !

Que faire quand on souffre de troubles de la santé mentale ?

La Bible n’attribue peut-être pas aux maux de cœur les noms que la communauté scientifique leur donne aujourd’hui, mais elle reconnait les troubles émotionnels et mentaux et raconte l’histoire d’hommes qui en ont souffert. Alors, oui, un chrétien peut être aux prises avec une maladie mentale, cela n’est en rien une indication d’un faible niveau d’intimité avec Dieu ou d’un manque de foi.

Ceci étant dit, ce que tous ces hommes mentionnés ci-dessus ont en commun : c’est que Dieu était avec eux. Il ne les a jamais abandonnés, c’est pourquoi David pouvait déclarer :

Si je monte au ciel, tu es là, si je me couche au milieu des morts, te voici. Si je m’envole sur les ailes du matin pour aller au-delà des mers, même là, tu me conduis par la main et tu me tiens solidement. Je peux dire : « Je veux me cacher complètement dans l’obscurité. Que le jour devienne nuit autour de moi ! » Mais pour toi, même l’obscurité est lumière, et la nuit est claire comme le jour. Obscurité ou lumière, pour toi c’est la même chose.
Psaumes 139 : 8-12

Peu importe la noirceur de ce que tu traverses, Dieu est celui-là qui change l’obscurité en lumière. Il est avec toi, il ne te délaissera pas. Continue de crier à lui et de t’accrocher à lui, il te guérira de tous troubles de santé mentale et émotionnelle.

Si donc la maladie mentale est une réalité pour le chrétien aussi, peut-il consulter un psychologue ou un thérapeute pour sa guérison ? Nous publierons un article demain sur la question.

Sammantha Thom

Avez-vous aimé cet article ?

À lire aussi

Ève : le portrait d’une intime de Dieu

Ève : le portrait d’une intime de Dieu

5 min

Veille sur ton corps

Veille sur ton corps

4 min

Un chrétien peut-il consulter un psychologue pour sa guérison ?

Un chrétien peut-il consulter un psychologue pour sa guérison ?

5 min

Voir plus

Rejoignez la communauté

En vous inscrivant à notre lettre de nouvelles