J’ai découvert une passion (contagieuse) pour les Écritures

Sammantha Thom 27 octobre 2023 - 4 min
J’ai découvert une passion (contagieuse) pour les Écritures

La lecture a toujours été pour moi une source d’évasion, de réconfort, de découverte et d’apprentissage ; elle m’a apporté bien de bienfaits que je ne saurais citer.

Lorsque j’ai connu le Seigneur, j’ai commencé à lire et méditer la Bible toute seule.

Je suivais un plan de lecture (Lire la Bible en 1 an) que je recommençais chaque année, non sans difficulté. Je ne me rappelle plus quand j’ai cessé de faire des méditations, mais je sais qu’au bout d’un certain temps, lire mes 3 chapitres quotidiens du plan de lecture suffisait pour satisfaire ma conscience au sujet de la lecture biblique. Dieu, dans sa miséricorde, me soutenait.

Mais au fur et à mesure que le temps passait, la Bible devenait quelque chose d’étranger, de lointain.

Je ne paraissais pas retenir grand-chose de mes lectures, je ne connaissais finalement que ce qu’on m’enseignait pendant les rencontres d’étude biblique. Je n’avais pas de conviction personnelle inspirée des Écritures, et je ne ressentais pas que Dieu me parlait spécifiquement à travers la Bible. J’étais toujours admirative des personnes qui recevaient une parole de Dieu à travers les Écritures et dont la vie apparaissait véritablement transformée. Pourtant, ouvrir la Bible était un moment que je redoutais, notamment à cause de l’énorme culpabilité de savoir que j’étais obligée de la lire puisque j’étais enfant de Dieu.

Frustrée, je me forçais quand même à lire la Bible.

Cependant, mon approche des Écritures était purement intellectuelle : puisque j’aimais lire et que j’étais habituée à analyser, j’essayais de forcer les révélations dans la chair. Je ne recevais pas de révélation dans mon cœur de la part du Saint-Esprit et j’en étais triste. Je savais qu’il devait y avoir une meilleure façon de vivre sa relation avec ce précieux livre, mais je ne savais pas comment m’y prendre… jusqu’à ce que je tombe sur un livre qui a tout bouleversé.

L’auteur de ce livre, un pasteur, avouait n’avoir pas souvent réussi son plan de lecture en un an. Il avait découvert un plan de lecture différent (le plan MacArthur) au travers duquel Dieu lui avait enseigné que la Bible devrait se déguster comme un bon repas : le but n’étant pas d’emmagasiner le plus de connaissances, mais plutôt de digérer correctement chaque morceau. Encouragée et motivée, j’ai parlé à Dieu de cette situation difficile et je lui ai demandé de m’aider et de m’embraser pour sa Parole.

J’ai repris courage.

J’ai alors lu et relu la lettre aux Éphésiens pendant 4 mois, chose que je faisais pour la première fois depuis que j’avais donné ma vie à Jésus. Je n’avais pas de pression : je prenais le temps de comprendre, de penser et réfléchir sur un même chapitre pendant plusieurs jours. J’ai commencé à recevoir des convictions et de la direction.

C’était merveilleux, un autre monde s’est présenté devant moi !

J’entendais le Seigneur me parler dans mon esprit. J’ai appris à mieux prier, avec assurance, puissance, autorité et précision. J’ai mieux compris l’identité de mon Dieu, ainsi que la mienne en tant que son enfant, disciple du Seigneur Jésus-Christ et membre de son Corps. Certes, j’ai encore du chemin, mais je peux affirmer humblement que j’ai fait un bon en maturité et en discernement ; les écailles sont tombées, et continuent de tomber, de mes yeux au sujet de plusieurs doctrines et principes spirituels.

Depuis que je prends le temps de méditer, je suis entrée dans une tout autre dimension de ma relation avec Jésus qui est d’apprendre à me laisser conduire par l’Esprit. Le verset qui dit que le peuple périt par ignorance est devenu encore plus réel pour moi. J’ai réalisé à quel point ma séparation des Écritures s’était faite subtilement ; car en effet, je n’avais pas rétrogradé de manière flagrante, mais j’avais pourtant cessé de grandir.

J’ai aussi découvert que les enfants de Dieu qui souffrent d’un manque d’intimité avec les Écritures sont nombreux ; je suis consciente que cela est aussi le fruit d’un travail acharné de l’ennemi qui cherche à tout prix à fermer la Bible afin que les enfants de Dieu ne connaissent pas leur Père ; qu’ils ignorent la puissance de l’œuvre rédemptrice du Seigneur Jésus-Christ et tout ce qu’il y a de disponible pour eux dans l’Église, son Corps. Je partage depuis, par la grâce de Dieu, des exhortations pour encourager la lecture de la Bible. Dieu est fidèle pour nous aider et je proclame au nom de Jésus-Christ une intimité renouvelée avec la Parole de Dieu pour toi qui me lis.

Gloire à notre Dieu par Jésus-Christ !

P.S. Le plan de lecture en 1 an n’est pas mauvais, il est même bon. Mais à mon humble avis, il n’est pas adapté comme outil pour grandir dans l’intimité avec la Parole de Dieu. Le plan de lecture MacArthur dont s’est inspiré l’auteur du livre How to eat your Bible est un outil, parmi tant d’autres, qui existe pour développer une meilleure intimité avec la Parole de Dieu.

Témoignage de Rébecca Djomaki


Suivre le podcast de Rebecca, As-tu lu la Bible. Tu as une Bible et tu ne la lis pas ? Tu la lis, tu ne la comprends pas ? Tu t’endors ? Rejoins-nous. Tu n’es pas seul ! Nous nous exhortons chaque semaine sur l’importance de se connecter à la Bible.

Sammantha Thom

Voulez-vous partager un témoignage ?

Contactez-nous

Avez-vous aimé cet article ?

À lire aussi

Dieu n’est pas sourd à tes prières

Dieu n’est pas sourd à tes prières

2 min

L’amour de Jésus Christ a restauré mes études

L’amour de Jésus Christ a restauré mes études

3 min

Le Dieu qui débloque les situations désespérées

Le Dieu qui débloque les situations désespérées

3 min

Voir plus

Rejoignez la communauté

En vous inscrivant à notre lettre de nouvelles