Ne peux-tu pas juste te réjouir pour ta sœur ?

Sammantha Thom 20 mai 2022 - 4 min
Ne peux-tu pas juste te réjouir pour ta sœur ?

Il y a 4 ans, alors que j’étais au restaurant avec mon mari, qui à l’époque était mon fiancé, j’ai réalisé que j’avais un problème de comparaison. J’avais passé une grande partie de notre rendez-vous en amoureux à parler de ma sœur, et la façon dont notre communauté chrétienne s’était mobilisée pour célébrer son anniversaire.

Je me plaignais de ne pas avoir eu la même expérience pour aucun de mes anniversaires. Insistant sur le fait que ça fait plus longtemps que je fréquente notre communauté chrétienne et je trouve que les gens ne se réunissent pas pour moi comme ils l’ont fait pour elle. Avec du recul, je réalise aujourd’hui tristement que c’était un caprice d’une jeune femme peu sûre d’elle. À mon grand étonnement, au lieu de prendre mon parti et réconforter mon cœur jaloux, mon mari m’a posé cette question : « Pourquoi ne peux-tu pas juste te réjouir pour ta sœur ? »

Aïe !

Sur le coup, j’ai vraiment été blessée qu’il ne se range pas de mon côté et ne m’encourage pas à me victimiser et me comparer. Je dois avouer qu’à cause de ça, nous n’avons pas terminé la soirée sur une bonne note. Mais en rentrant ce soir-là, le Saint-Esprit m’a parlé, me posant à nouveau cette question : « Pourquoi ne peux-tu pas juste te réjouir pour ta sœur ? »

J’aimais ma sœur (je l’aime toujours d’ailleurs) ; mais à cause d’une faible estime de moi liée à une mauvaise connaissance de mon identité, j’avais tendance à constamment me comparer à ma sœur et à n’importe quelle autre personne qui semblait avoir plus que moi, « être mieux » que moi.

Qui j’étais, ce que j’avais, où je me trouvais… rien n’était jamais assez en comparaison à l’autre. Je n’arrivais pas toujours à sincèrement me réjouir des bonnes choses qui arrivaient à mon voisin parce que bah… pourquoi ces choses ne m’arrivaient pas à moi ? Il a fallu qu’au travers de cette question que m’a posée mon mari, le Saint-Esprit me fasse voir le reflet de mon cœur et ce n’était pas beau.

J’ai pleuré, demandé pardon à Dieu et prié pour son secours.

La vérité est qu’arborer sans cesse une attitude de comparaison crée de l’insatisfaction dans le cœur, ce qui étouffe la joie. Et la joie du Seigneur étant notre force, nous voilà affaiblis et en proie aux attaques de l’ennemi. Nous nous dévalorisons en tant qu’œuvre de Dieu et nous vêtissons de complexes et de mensonges.

David dira dans Psaumes 139 : « Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien ». David avait compris que parce que Dieu, l’auteur d’œuvres admirables, l’avait créé, il avait certainement de la valeur.

Demande au Seigneur de t’apprendre à le louer de t’avoir créé(e)

Crois-moi, Dieu t’enseignera à t’aimer comme lui il t’aime ; à te voir à la lumière de ce qui est écrit dans la Bible à ton sujet. Tu peux commencer à apprendre à connaître ta véritable identité en lisant le premier chapitre d’Éphésiens.

Dans ton combat contre la comparaison, tu devras beaucoup prier, lire et méditer la Parole. Lors de moments de doutes et de tentation, il sera nécessaire que tu confesses cette vérité méditée. Il est possible que tu doives le faire à plusieurs reprises pour que ta foi grandisse. Mais Dieu est fidèle, il te fortifiera.

Tu apprendras alors le contentement, te réjouir de ce que tu as. Quand tu te réjouis de la provision du Seigneur dans la saison dans laquelle tu te trouves, il est non seulement plus facile pour toi de recevoir la paix qu’il veut te donner, mais tu deviens aussi plus disposé à investir dans ce que tu as. Tu reconnais ton potentiel, tes bénédictions, tes dons, tes talents, tu valorises tout cela et cherches à le faire croître pour la gloire de Dieu.

Ma sœur, mon frère chasse la comparaison de ta vie, tes relations et ton âme s’en porteront mieux. Au lieu de nourrir des sentiments de jalousie, d’envie et de rivalité, demande à Dieu de te rendre capable de : « te réjouir avec ceux qui se réjouissent et de pleurer avec ceux qui pleurent. » (Romains 12.15). Il te rendra ainsi en mesure de regarder avec amour et admiration les réussites des autres et de t’en inspirer.

Un témoignage de Claude

Sammantha Thom

Voulez-vous partager un témoignage ?

Contactez-nous

Avez-vous aimé cet article ?

À lire aussi

Parce que tu as de la valeur à mes yeux et que je t’aime

Parce que tu as de la valeur à mes yeux et que je t’aime

5 min

Surmonter la peur du regard des autres

Surmonter la peur du regard des autres

3 min

Revue du livre 31 Jours de prière pour ton futur mari : Un cœur disposé et une intelligence renouvelée

Revue du livre 31 Jours de prière pour ton futur mari : Un cœur disposé et une intelligence renouvelée

7 min

Voir plus

Rejoignez la communauté

En vous inscrivant à notre lettre de nouvelles